Accueil | Articles | Organisation hospitalière | Locaux de consultations et développement d'activité : optimiser l'occupation, structurer le dialogue médico-administratif

Locaux de consultations et développement d'activité : optimiser l'occupation, structurer le dialogue médico-administratif

 

Par Frédéric Gjosteen et Emma Bassahon 

Publié le 11 mai 2020

 

ACE Santé a récemment réalisé avec succès l'accompagnement d'un Centre hospitalier général dans la remise à plat de l'organisation de ses consultations et actes externes sur ses 2 sites. L'établissement a engagé une importante recomposition des implantations de ses activités dans le cadre de son projet médical ; sa déclinaison immobilière, pour ce qui concerne l'activité externe, reste à établir. Ce sujet est doublement sensible, car :

  • cela touche à l'organisation quotidienne du travail de chaque médecin, à une échelle englobant toutes les spécialités ou presque,
  • les moyens d'investissement disponibles sont déjà mobilisés par des projets immobiliers de très grande ampleur et la relocalisation des consultations doit s'apprécier au plus juste.

 

Alors qu'un premier recensement des besoins n'avait pas permis d'avancer, notre action a consisté à rétablir un dialogue médico-administratif fondé sur l'activité patient prévisionnelle, et sur la simulation des impacts du projet médical sur les deux sites. Notre approche a consisté à prendre compte le mieux possible les spécificités inhérentes à chaque spécialité :

  • plateaux techniques et équipements biomédicaux spécifiques,
  • évolutions d'activité,
  • fonctionnements en 2 salles, parcours complexes,
  • ...

 

Cette mission est emblématique d'une situation fréquente actuellement sur les plateaux de consultation des établissements de santé, dans lesquelles on ne sait plus comment "pousser les murs" pour répondre à l'augmentation d'activité. La méthode  d'ACE Santé permet de décomposer le raisonnement en étapes favorisant le dialogue médico-administratif :

  • fonder l'analyse sur l'activité, respectueuse des spécificités de chaque spécialité,
  • objectiver les vacations et rechercher des complémentarités,
  • tenir compte de l'expérience patients et des enjeux de programmation des parcours,
  • puis décliner ces besoins "remis à plat" en termes de locaux.

 

 

La mission en chiffres :

  • 200 000 consultations annuelles, sur 2 sites
  • près de 300 médecins et autres professionnels de santé concernés par la relocalisation
  • plus de 700 vacations hebdomadaires à réorganiser
  • un effort considérable d'optimisation, partant de près de 200 box de consultation